Maitre-mot : respect

Le monde moderne dissout les vraies valeurs: il y a de quoi avoir le coeur en mille morceaux car les villes sont touchées par le manque de respect.

Alliance Ethnik

Au fil de mes explorations physiques et virtuelles autour de la transition, j’ai participé en mai dernier à un atelier zéro-déchet proposé par Ahtarame à la Bibliothèque Aimé Césaire: j’ai tellement aimé l’accompagnement et l’état d’esprit des bénévoles présents que j’ai voulu en savoir plus sur l’histoire de l’association.

La semaine passée, j’ai donc eu la chance de rencontrer sa fondatrice, Sinda, qui m’a accueillie avec un grand sourire à l’Annexe 14, nouveau lieu mis à la disposition des acteurs du changement par la Mairie du 14ème. Elle me confie rapidement qu’elle a créé l’association suite à deux événements majeurs qui l’ont bouleversée, son émotion est d’ailleurs perceptible dans sa voix quand elle les relate.

Ses parents originaires de Tunisie, Sinda s’y rend régulièrement pendant ses congés. En 2012, en plein printemps arabe, elle est frappée par le manque de considération pour l’environnement de la population. Les parcs, les jardins sont couverts de détritus… jusqu’aux cimetières. Frustration et colère la submergent : elle ne comprends pas comment l’homme peut arriver à ne pas respecter ses morts, à ne pas se respecter lui-même.

80% des déchets qu’on retrouve en mer viennent des grandes villes.

En 2013, elle part dans la région de Naples pour participer au lancement d’un projet associatif visant à protéger une aire marine: collecte des déchets, sensibilisation des écoles, surveillance de la baie en kayak… Après 6 mois de volontariat totalement déconnectée et une brève parenthèse parisienne, elle décide d’y retourner pour y trouver un emploi et, en parallèle, s’engager à nouveau pour la cause. Aujourd’hui, elle entretient des liens inaliénables avec la quarantaine de volontaires ayant contribués au projet.

De retour à Paris, le 16 décembre 2014, elle crée une structure associative pour prolonger son action de sensibilisation et de création de liens : « Ahtarame » – signifiant « Respect » en arabe – voit le jour.

Aujourd’hui, ses deux principaux objectifs sont de reconnecter les citadins à la nature et à la biodiversité urbaine ainsi que de promouvoir les éco-gestes : au-delà des ateliers pour fabriquer soi-même ses produits, des sorties terrain sont proposées comme des sorties en kayak pour nettoyer la Sèvre ou des randonnées à Fontainebleau.

Je vous invite chaleureusement à vous abonner à la newsletter de l’association pour suivre au plus près ses activités voire même la rejoindre en tant que bénévoles pour contribuer, avec vos talents spécifiques, à développer ses actions joyeuses et impactantes !

Les enfants sont les premiers investis sur la protection de l’environnement. Aujourd’hui il faut éduquer les adultes.

Site internet / Facebook / Instagram

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :