Solo au resto

Un de mes plus grands plaisirs est d’aller déjeuner – ou dîner – seule au restaurant. Sur une période de vie où j’ai été assignée à résidence, j’allais fréquemment trouver un lieu proche pour me restaurer et, ainsi, alléger logistiquement mon quotidien en m’apportant un peu de joie et de réconfort. Depuis je pratique régulièrement ce rituel qui m’offre une parenthèse de calme, surtout quand je m’attable en fin de service, comme aujourd’hui où j’écris ces quelques lignes au bistro parisien “Le 14 juillet” rue Didot.

À l’arrivée du plat choisi, une cérémonie de pleine présence se met en place : j’ajuste la place de mes couverts, je déplie ma serviette encore immaculée sur mes genoux, j’observe les couleurs et les textures puis je prends un moment pour ressentir de la gratitude pour tout ce qui a permis à cette assiette d’être dressée, là, devant moi.

À la première bouchée, les saveurs sont décuplées, un lien se crée : la bouche se ferme, le cœur sourit, l’estomac s’ouvre.

« La cuisine, c’est une mélodie que l’on déguste par la bouche »

Gioachino Rossini

Manger seul relève de l’intime, c’est une véri-table rencontre en tête-à-tête avec ce qui nous permettra de carburer jusqu’au lendemain. Et pourtant… s’offrir ce moment privilégié relève du challenge, particulièrement en tant que femme. Quand je parle de ce rituel autour de moi, certaines personnes trouvent cela triste, d’autres me disent que cela ne leur serait même pas venu à l’idée. Je me souviens un soir en sortant d’une performance de la Cours des Contes à la mairie du 14ème, je me suis installée chez Tony, rue des plantes. Je me suis identifiée à Julia Roberts dans « Mange-Prie-Aime », film tiré du livre éponyme que j’ai redécouvert la semaine passée. J’étais entourée d’un couple d’amoureux et de deux hommes d’affaires étrangers. J’ai eu la délicieuse sensation d’être à Naples, les odeurs, les conversations, l’atmosphère… tout était là.

Je vous invite à faire l’expérience d’un repas en solitaire : prenons le pari qu’elle ne restera pas unique! Cet exercice régulièrement renouvelé vous permettra de mettre de côté les pensées et croyances parasites qui vous empêchaient de goûter, jusqu’à lors, à ce plaisir accessible.

Crédit photo Adam Jaime via Unsplash

Suivez “À dos d’Anne” sur Facebook et Instagram : des découvertes éphémères sont régulièrement postées en “story”…

Un commentaire sur “Solo au resto

Ajouter un commentaire

  1. Personnellement, j’adore déjeuner seule au restaurant, comme j’aime voyager seule ou aller au cinéma seule. Le plaisir est différent de celui d’y aller accompagnée. Encore un joli article, merci Anne !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :